Actualités de l'Ambassade

CELEBRATION DU 57ème ANNIVERSAIRE DE L´INDEPENDANCE DE LA REPUBLIQUE DE COTE D´IVOIRE
query_builder 06-09-2017


ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR IDRISSA TRAORE, AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DE LA REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE PRES LE ROYAUME DU MAROC

***********

Monsieur le Représentant du Chef du Gouvernement du Royaume du Maroc,

Messieurs les Présidents d’Institutions du Royaume du Maroc,

Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique Africain,

Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs de Missions diplomatiques et Organisations Internationales accréditées au Royaume du Maroc,

Messieurs les Consuls Honoraires de Côte d’Ivoire au Maroc,

Chers concitoyens,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,


Ce jour commémore une date historique pour la nation ivoirienne, le 07 août 1960, date de la proclamation de l’Indépendance de la République de Côte d’Ivoire par son premier Président, Feu Félix Houphouët-Boigny.
Il est en outre un grand jour pour l’Amitié Ivoiro-Marocaine.
Le Représentant de la Côte d’Ivoire que je suis auprès de ce grand et beau Royaume ne peut que s’en réjouir.
Et c’est justement cette joie communicative que je voudrais partager avec vous chers Amis de la Côte d’Ivoire au premier rang desquels, je note la présence distinguée de l’illustre Représentant du Chef du Gouvernement marocain, Monsieur El Houcine LOUARDI, le Ministre de la Santé.
Permettez-moi donc, Excellences, Honorables Invités, Mesdames et Messieurs, au-delà du rituel, de vous exprimer du fond du cœur, mes sincères et déférents remerciements pour avoir bien voulu, malgré vos agendas respectifs très chargés, partager ces instants du souvenir, en particulier le 07 août 1960 à 00 heure au cours desquels mon pays a décidé de prendre solennellement son destin en main.


Monsieur le Représentant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI,

Monsieur le Représentant du Chef du Gouvernement du Royaume du Maroc,

Messieurs les Présidents d’Institutions du Royaume du Maroc,

Je saisis l’heureuse opportunité qui m’est offerte pour saluer et remercier le vaillant et attachant peuple marocain, son Gouvernement sous la haute impulsion de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, pour la bienveillante attention dont la Mission Diplomatique que j’ai l’honneur de conduire a constamment été l’objet depuis notre arrivée dans ce beau Pays.
C’est le lieu de saluer la parfaite cohabitation entre les ressortissants ivoiriens vivant au Maroc et leurs frères marocains.
Ce n’est donc pas par hasard que le Maroc est classé selon les analystes dans le top 7 des pays les plus beaux d’Afrique où il fait bon vivre.
Une telle performance n’étonne guère car elle est la synthèse du succès enregistré par votre Pays aux plans économique, social, environnemental, culturel et sécuritaire.
Le Maroc, aujourd’hui est la nouvelle Afrique audacieuse, sûre d’elle-même et décidée à assurer, un bel exemple pour le continent.

Sa vision, très claire et pertinente de l’évolution du continent, exprimée par Sa Majesté ne pouvait trouver meilleurs alliés que mon Pays et son Chef, le Président Alassane OUATTARA.
Le destin a voulu que les deux leaders aux visions convergentes se retrouvent sur le socle façonné par leurs prédécesseurs feus le Président Houphouët-Boigny et le Roi Hassan II.
Ceux-ci dans une vision partagée avaient posé des actes forts allant non seulement dans le sens de la coopération bilatérale Maroc-Côte d’Ivoire mais aussi dans le sens du renforcement de l’O.U.A dont le Roi Mohammed V avait été, il est bon de le rappeler l’un des éminents précurseurs.
C’est donc avec une immense joie que la Côte d’Ivoire et son Président ont salué le retour du Royaume au sein de sa famille naturelle, l’Union Africaine, le 30 janvier 2017.
Au nom de mon Pays et son Gouvernement, je voudrais au passage saluer et féliciter le Gouvernement Marocain, qui, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, Dieu l’assiste, a pris l’heureuse initiative de régulariser la situation de nombreux migrants provenant essentiellement de l’Afrique subsaharienne. Cette décision très courageuse et de portée humanitaire a été appréciée par notre société civile.
C’est encore avec beaucoup de joie que mon pays et son peuple ont accueilli et soutenu l’initiative du Gouvernement marocain d’adhérer à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Cette initiative confirme ainsi le dynamisme de la diplomatie offensive prônée par le Royaume.

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Pour le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, le panafricanisme, c’est d’abord et avant tout des actes concrets qui vont au-delà des slogans et du verbalisme creux.
Par ces actes, le Maroc est parti pour être non seulement, la meilleure vitrine de l’Afrique, celle de l’Afrique subsaharienne, mais enfin le prolongement de l’Afrique de l’Ouest.

Excellences,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Au plan bilatéral, les 153 accords de coopération signés dans divers domaines stratégiques aux plans économique, social, environnemental et culturel ont permis au Maroc, d’être parmi les tous premiers investisseurs étrangers en Côte d’Ivoire.
Le premier trimestre de l’année 2017 a vu notre pays enregistrer quelques « zones de turbulences » pour ainsi dire au plan sécuritaire. Il s’agit essentiellement de résidus de situations nées des crises pré et postélectorales passées dont la résolution a abouti à un climat d’apaisement.
Grâce à son pragmatisme et son sens élevé de l’Etat, le Président de la République a réussi à maintenir le cap, permettant ainsi au « navire ivoire » de continuer à voyager dans des eaux plus sereines.
Il est bon, d’autre part, de souligner que notre Gouvernement a depuis quelques mois entrepris d’accélérer et approfondir les nombreuses réformes structurelles allant dans le sens de l’assainissement de l’environnement des affaires, permettant ainsi au pays d’accroître son attractivité et de faire du secteur privé le principal et véritable moteur de la croissance.
Dans la même optique, il est prévu l’amélioration des infrastructures économiques afin d’accélérer la transformation des matières premières au plan local.
Tout ceci vise à rassurer les investisseurs et entre dans le cadre du Plan National de Développement 2016-2020 dont le coût global a été estimé à 30 000 milliards de FCFA, financé à hauteur de 40% par l’Etat et 60% par le secteur privé.
La mise en œuvre de cet ambitieux plan permettra à la Côte d’Ivoire de conserver son rang d’économie la plus dynamique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en maintenant son taux de croissance au-dessus de 7%, après avoir enregistré ce score au cours des quatre dernières années.
C’est la raison pour laquelle les partenaires et autres institutions financières bilatéraux et multilatéraux continuent à manifester leur confiance à notre pays, comme l’atteste la dernière tournée du Premier Ministre en juin dernier dans le Cadre du 3ème Eurobond qui l’a conduit en Europe et aux Etats-Unis.
En effet, cette opération a permis au Chef du Gouvernement de récolter mille cent quarante-et-un milliards deux cent cinquante millions (1.141.250.000.000) de Fcfa, soit quatre fois plus que le montant qu’il s’était fixé.
Au chapitre des lauriers, je rappelle avec fierté et modestie que dès les premières heures de son indépendance, la Côte d’Ivoire a fait de l’Agriculture la locomotive de son développement, d’où le slogan « le développement économique du pays repose sur l’agriculture ».
Et c’est à juste titre qu’elle vient d’être récemment consacrée par le célèbre Cabinet Havas Horizon, Premier Pays agricole en Afrique en compagnie de l’Ethiopie et le 2ème Pays après le Kenya selon la perception des investisseurs internationaux.
Par ailleurs au plan macroéconomique, la Banque Mondiale vient de décerner un satisfecit à l’économie ivoirienne lors de la dernière évaluation du fait de ses excellentes performances.
Au plan diplomatique, notre pays est honoré d’avoir été brillamment élu membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, le vendredi 02 juin 2017 avec 189 voix sur 192.
Enfin pour parler de sports et de culture, le monde francophone s’était donné rendez-vous récemment à Abidjan dans le cadre des 8ème jeux de la Francophonie du 21 au 30 juillet 2017.
Les observateurs s’accordent à dire que ces jeux ont connu un franc succès.

Messieurs les Consuls Honoraires de Côte d’Ivoire au Maroc,
Je voudrais à votre attention particulière vous remercier pour votre franche collaboration.
Au nom du Président de la République , je vous félicite pour vos actions au service de la Côte d’Ivoire.

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Le moment est venu de m’adresser à mes chers concitoyens,

Chers concitoyens,

Nos retrouvailles pour commémorer l’accession de notre pays à la souveraineté nationale m’offre l’opportunité de vous rappeler tout simplement notre devise nationale « Union – Discipline –Travail ».
Comme je l’indiquais lors de mon adresse de l’an 56, vous êtes un échantillon représentatif de la population ivoirienne dans sa diversité.
C’est une richesse que vous pouvez et devez partager, ne seraient-ce qu’à travers les valeurs culturelles que cette population renferme et en dégager une symbiose.
Le Président OUATTARA a toujours insisté sur le fait que l’ivoirien nouveau constitue le socle de sa politique en vue de relever ce défi titanesque qu’est l’émergence de notre pays à l’horizon 2020.
Je vous invite donc à faire votre mue si ce n’est déjà fait. Et cela se résume en une phrase interrogative qui doit vous habiter constamment à savoir : « qu’ai-je fait pour mon pays ? » ou alors : « ai-je fais, bien fait pour mon pays, ce que je dois faire ? » Cette interrogation est synonyme de patriotisme plutôt que de vous confiner dans une autre : « qu’est-ce que mon pays a fait pour moi ? » Synonyme de renoncement et d’irresponsabilité.
Vous avez un avantage, vous séjournez dans un pays, le Maroc, qui est très avancé dans la voie de l’émergence et où la valeur « travail » est globalement partagée par sa population.
Continuez à vivre unis et solidaires et en bonne intelligence avec vos frères non seulement marocains mais aussi ceux des autres nationalités vivant au Maroc.
C’est le lieu de rappeler et d’insister que vous devez donner le bon exemple et montrer la belle image de la Côte d’Ivoire partout où vous êtes.
Pour ma part, mes collaborateurs et moi restons à votre disposition pour vous accompagner et vous assister dans votre quête permanente d’une vie meilleure.
N’oubliez surtout pas que le pays attend de vous qu’à votre retour vous soyez des citoyens accomplis avec un savoir, un savoir-faire, et enfin un savoir-être excellents.

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Au demeurant, je terminerais mon propos en vous renouvelant mes chaleureux remerciements pour avoir honoré de votre présence, cette fête du souvenir, et vous souhaite une très bonne soirée dans cette ambiance que nous voulons typiquement ivoirienne.
Bonne fête de l’Indépendance à toutes et à tous et que le Tout Puissant veille sur la République de Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.

Flash info
arrow_upward